AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Votre soutien a permis de le rapatrier, vos dons assureront son hospitalisation
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland
Sondage
    Lahcen de retour au Maroc


Le ressortissant marocain Lahcen OuladElhaj, atteint d’encéphalite japonaise et hospitalisé depuis 1998 en Papouasie Nouvelle Guinée, est rentré au bercail mardi 4 décembre, au terme d’un voyage retour qui l’a mené à Singapour puis à Paris.

Lahcen OuladElhaj a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international Mohamed V par Mohamed Lhadi et Dr. Said Mezgui du collectif « Sauver le soldat Lahcen », par des représentants de l’Organisation Internationale pour les Migrations et de la Fondation Hassan II, ainsi que par un staff médical chargé d’assurer son transport vers le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Casablanca.


Intervention décisive

Depuis la parution du premier article consacré au drame de ce ressortissant marocain, en date du 30 mai 2006, un collectif s’est solidairement et instinctivement constitué et s’est fixé un objectif principal : le rapatriement de Lahcen. Les membres du collectif « Sauver le soldat Lahcen », actifs par le biais d’un forum lancé peu de temps après la parution du premier article consacré au drame de ce ressortissant marocain, n’ont ménagé aucun effort pour faire appel aux autorités locales compétentes et aux organisations internationales susceptibles d’apporter une aide tant financière que logistique et médicale en vue de rapatrier Lahcen OuladElhaj.

Á l’état de santé fragile du patient et à la très longue durée du vol entre Port Moresby et Casablanca, des complications d’ordre administratif sont venues s’ajouter, compliquant davantage le rapatriement, le rendant parfois même très difficile. Mais c’était sans compter sur la détermination et la ferme intention du collectif « Sauver le soldat Lahcen » pour permettre à ce citoyen marocain, isolé et souffrant à des milliers de kilomètres de chez lui, de se retrouver parmi les siens.

Auteur de l’heureux dénouement, Son Excellence M. Badr Eddine Allali, ambassadeur de SM le Roi en Australie, a joué un rôle prépondérant dans la résolution de ce dossier. Sensible à ce drame, M. Allali a suivi le dossier de très près, engagé les contacts nécessaires et entrepris les mesures adéquates en vue de faciliter et d’accélérer la procédure de rapatriement. Ainsi, l’Organisation Internationale pour les Migrations, qui s'emploie à promouvoir les migrations et à préserver la dignité humaine, a été sollicitée par le biais de son bureau à Port Moresby, ouvert très récemment. Elle a montré un intérêt très particulier pour ce dossier et a décidé de le prendre en charge, notamment en couvrant les frais de voyage, en assurant la présence d’un staff médical composé du Docteur Marikawa Laurence et de Ms. Hulijeli Serina, lesquels ont accompagné Lahcen durant ce retour et resteront au Maroc jusqu’au 9 décembre.

Á l’heure où Lahcen OuladElhaj s’apprête à quitter le pavillon du Port Moresby General Hospital où il a séjourné durant 9ans et 10 mois et où il a été entouré d’une attention hors du commun et d’un dévouement généreux, une émotion particulière remplit cet espace,témoin de la fraternité entre les peuples, de la majesté de l’élévationde l’être humain lorsqu’il abolit toutes les distinctions, soient-elles d’ordre ethnique, religieux, ou autres, afin de secourir son prochain.

Marocains en osmose

Indéniablement, le rapatriement de Lahcen représente l’aboutissement d’efforts consentis par plusieurs ressortissants marocains, responsables, élus et citoyens anonymes, vivant tant au Maroc qu’en Europe, en Asie ou en Amérique du Nord. La nouvelle ère, que nous appelons tous de nos vœux les plus chers, sera résolument humaniste, universellement citoyenne et foncièrement soucieuse de la dignité humaine, ou ne le sera pas. Cette synergie marque une union sacrée autour de valeurs communes et sacrées, servant les intérêts des Marocains et participant à la préservation de leur dignité, où qu’ils soient. Outre l’appui des autorités marocaines, plusieurs citoyens et associations ont offert un soutien inconditionnel fort apprécié, notamment le site DimaDimaRaja.Com – et l’association «Rajaouis Sans Frontières » qui le gère- qui ont servi de plateforme de rencontre et de discussion pour le collectif « Sauver le soldat Lahcen» avant le lancement d’un forum consacré exclusivement à ce dossier, et ont également apporté une aide juridique décisive. Tout aussi décisivesont été les interventions de plusieurs personnes qui ont requis l’anonymat : « le bien fait peu de bruit ; le bruit fait peu de bien. »

Avec le retour de Lahcen OuladElhaj au Maroc, l’épopée du collectif « Sauver le soldat Lahcen » prend fin après la réalisation du principal objectif de sa constitution. Toutefois, les mécanismes de solidarité et d’entraide instinctives, les synergies dégagées par la collaboration étroite entre citoyens et autorités d’une part, et entre citoyens marocains résidant dans les quatre coins du monde d’autre part, sont autant de preuves véridiques du lien affectif qui unit les Marocains, indépendamment de leur situation géographique, de leur âge et de leur secteur d’activité.

Jaafar AMARI

        Il faut sauver le soldat Lahcen


Lahcen Ould Lhaj. Un anonyme parmi tant d’autres dans ce pays. Un nom qui ne nous dit rien, mais que nous allons devoir aider. Un nom qui n’évoque rien pour nous, ou presque, mais dont le sort dépendra en grande partie de notre action.

Lire Suite: http://www.menara.ma/Infos/includes/detail.asp?article_id=6537&lmodule=Maroc  

HEALTH

                  In bed and nowhere to go


A Young man from Morocco, in North Africa has been lying in the Port Moresby general hospital’s inter mediate ward (Ward 8 ) bed for the past nine years. He is paralysed and speaks and breaths through an artificial gap crated by PNG doctors below his neck. The sad thing about this man, Lahcen Oulad Elhaj in his early 30s from Tarandant, Morocco is, he was heading for Australia with another male friend but symptoms of a rare disease caught him in Daru .

Full Story: http://www.postcourier.com.pg/20060526/weekend06.htm

           Lahcen Ould Lhaj : SOS Maroc !



Hospitalisé en Papouasie Nouvelle Guinée depuis 1998, Lahcen Ould Lhaj n’est désormais plus seul. Des milliers de marocains, dotés d’une remarquable fibre patriotique, ont découvert son histoire et tentent désormais d’aider ce concitoyen souffrant à des milliers de kilomètres de chez lui.


Lahcen Ould Lhaj est originaire d’Oulad Taima. En 1998, il tente l’aventure pour aller ailleurs, ailleurs où il est possible de trouver de meilleures conditions de vie. Il opte pour l’Australie, et entame un long périple qui l’amène en Malaisie, en Indonésie, entre autres, pour enfin atterrir en Papouasie Nouvelle Guinée. Il est à Port-Moresby quand il contracte une maladie rare et grave : L’encéphalite japonaise. Une maladie virale sévissant à l’état endémique dans l’Extrême Orient. L’agent causal (un virus) est transmis suite à une piqûre de moustique, réputée d’évolution imprévisible car mortelle dans 25% des cas.

Cette maladie n’a pas de traitement curatif, seule la prévention est efficace. Atteint de cette maladie depuis 1998, Lahcen Ould Lhaj présente des séquelles neurologiques irréversibles : trachéotomisé, il respire et parle par un trou au niveau de la gorge ; tétraplégique : il ne bouge plus ses 4 membres. Complètement grabataire et dépendant d’une tierce personne.

L’information, rapportée par un quotidien de la place, Post Courier, parvient au Maroc. Là encore, un nouvel article lancera un appel à la solidarité (voir
http://www.menara.ma/Infos/includes/detail.asp?article_id=6537&lmodule=Maroc). Un forum est créé, un site voit le jour : la mission « sauver le soldat Lahcen » est lancée.

Plusieurs citoyens répondent à cet appel, et rejoignent le forum créé à cet égard. Ils sont tous des marocains, éparpillés partout dans le monde, appartenant à toutes les catégories d’âges, et exerçant des fonctions de nature très différentes. L’association DimaDimaRaja.Com met à leur disposition une première plateforme, en consacrant un sujet à ce concitoyen en détresse. Une bannière sera créée, et figurera sur la première page du site de cette association. L’impact recherché est en train d’avoir lieu : sensibiliser l’opinion publique, pour amorcer une action via les médias.

L’article est repris sur le site Wafin.be, consacré à la communauté marocaine en Belgique. Le nombre d’inscriptions monte en flèches sur le forum. Les arrivants partagent le même souci : faire bouger les autorités locales et aider Lahcen. Ils proposent spontanément une campagne de collecte de fonds, en cas de mutisme de la part des responsables.

Le premier volet de la mission remporte un franc succès. Et rassure aussi bien les organisateurs que les participants.

Les contacts s’enchaînent et, le hasard faisant bien les choses, un forumiste parvient à entrer en contact avec le Pacha de Oulad Taima. Ce dernier fait preuve d’une disponibilité remarquable, et se propose d’aller sur place à la recherche de la famille de Lahcen. Elle sera retrouvée et informée de l’état de son enfant, dont elle n’avait plus eu de nouvelles depuis 1998. Le choc est terrible, on en convient. Mais le premier défi est relevé. L’action sera coordonnée avec les premiers intéressés, les proches de Lahcen.

Parallèlement, l’Association des Marocains de Malaisie découvre également le cas de Lahcen et se joint au mouvement, par le biais de son président. Les appels fusent de partout : « Que peut-on faire pour Lahcen ? »

Cet élan de solidarité, qui est toujours à son début, vise à sensibiliser les autorités locales pour rapatrier Lahcen, hospitalisé en Papouasie Nouvelle Guinée, et dont le passeport a été perdu à l’hôpital. Il permet, en outre, de tirer quelques conclusions :

• La société marocaine est foncièrement active quand elle se sent concernée, et quand elle sent que son opinion compte.

• La société marocaine est humainement et spontanément solidaire.

• La société marocaine a énormément changé, notamment grâce à l'Internet: Aujourd'hui, plusieurs personnes ne se connaissant pas, ne s'étant jamais rencontrées, parviennent à collaborer à distance, chacun dans sa ville ou dans son pays. Impossible dès lors de faire l'économie de cette réflexion: le monde virtuel crée une nouvelle réalité.

Tout le monde peut contribuer à permettre à ce citoyen marocain de retrouver les siens. Le destin a posé la pierre angulaire de cette épopée, à nous de la concrétiser !


AMARI JAAFAR



« Sauver le soldat Lahcen » :

Pour visiter le forum :
http://soldatlahcen.easyforumpro.com/forum

Pour visiter le site :
http://www.lahcen.info

En collaboration avec : http://www.dimadimaraja.com 

Statistiques
Nous avons 126 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est laila

Nos membres ont posté un total de 597 messages dans 83 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Jeu 10 Sep - 15:31
Derniers sujets
» up date du 17 janvier 2008
Dim 27 Jan - 0:41 par Tahani

» Le jour "j" ( Vendredi 21/12/2007)
Jeu 17 Jan - 17:38 par Tahani

» Dons et contributions
Jeu 17 Jan - 15:02 par Crevetta

» UP DATE J-1 ( 20/12/2007)
Mar 15 Jan - 17:06 par M.LHADI

» Up Date du 18/12/2007
Mar 18 Déc - 17:56 par doc-said

» Up Date du 17/12/2007
Lun 17 Déc - 16:32 par doc-said

» New Call for Donations
Lun 17 Déc - 5:33 par atlasboy

» Up Date du 14/12/2007
Dim 16 Déc - 2:59 par alphabeta

» UP Date du 13/12/2007
Dim 16 Déc - 2:53 par alphabeta